Sempervivum calcareum Jordan 1849

Publication : Observations sur plusieurs plantes nouvelles rares ou critiques de la France 7:26 (1849).

Description

Une joubarbe très proche de Sempervivum tectorum avec laquelle elle est parfois mise en synonymie.
Plante vivace formant des rosettes de feuilles succulentes de 6cm de large. Les feuilles sont mucronées, glabres et vert-pâles, marron-brun au niveau du mucron. Parfois les jeunes feuilles sont glanduleuses et pubescentes.
La hampe florale de 10 à 20cm portent entre 8 à 12 fleurs rose-pâles qui apparaissent durant l’été. Une fois la fructification achevée, la plante dépérit.

Culture

Plante facile à cultiver à l’extérieur en sol bien drainé et dans un espace lumineux. Comme beaucoup de plantes calcicoles, ce Sempervivum ne rechignera pas à pousser dans un sol à tendance neutre voir légèrement acide bien que préférant un sol à tendance basique.
Comme tous les Sempervivum, elle se multiplie aussi de manière végétative en formant des rejets au bout de courts stolons.

Étymologie

Sempervivum : Du latin semper, toujours et vivus, vivant, vert en raison de la résistance de ces plantes à la sécheresse.
calcareum : en raison de l’écologie de cette espèce qui affectionne les roches calcaires.

Habitat

Elle est considérée comme une endémique française (du sud-ouest des Alpes) bien que l’on connaisse quelques localités du côté italien.
Cette plante se rencontre dans les rocailles calcaires de crêtes, sur les falaises calcaires et les pelouses sèches. Elle pousse à des altitudes comprises entre 400 et 1800m.

Anecdotes

Nom commun : Joubarbe du calcaire

Protection : En raison de son aire de répartition assez réduite, elle a été inscrite au Livre rouge national des espèces menacées.

Publication :
'Sempervivum calcareum N.
Panicule cymiforme, velue glanduleuse ; rameaux courts ; fleurs subsessiles, en épis subscorpioïdes. Calice divisé jusqu’au delà du milieu en 12 lobes lancéolés-linéaires, aigus. Pétales d’un rose très pâle, glanduleux-hispidules à l’extérieur, lancéolés-linéaires, atténués et acuminés au sommet, étalés en étoile, doubles du calice. Etamines à filet comprimés inférieurement, plus longs que les styles. Ecailles hypogynes d’un rose pâle, très-petites, lamelliformes, subquadrangulaires, dressées. Carpelles ovales-oblongs, brusquement rétrécis en un style très-oblique. Feuilles des rosettes glaucescentes, munies sur les deux faces de très-petits poils épars et sur les bords de cils un peu arqués, obovales-oblongues, acuminées-mucronées, à pointe rougeâtre ; les caulinaires dressées, oblongues, acuminées ; celles du haut pubescentes-glanduleuses. Tige velue-glanduleuse, dressée, feuillée, simple jusque vers le haut, émettant à la base des rosettes nombreuses. Il habite les rochers des montagnes calcaires du Dauphiné. Je l’ai observé à Bramebuau près de Serres, à Charance près de Gap. Il fleurit en juillet-août. Les pétales sont petits, pâles, parsemés de linéoles purpurines, un peu verdâtres à l’extérieur. Les feuilles sont ordinairement rougeâtres au sommet. La tige est haute de 2 décimètres.
Il diffère du S. tectorum L. par ses fleurs plus petites ; par ses pétales plus étroits ; par ses écailles hypogynes dressées, plus minces et de couleur rosée ; par les feuilles des rosettes glauques et un peu pubescentes ; sa taille moins élevée.

Dans sa description, Jordan insiste sur les caractères pour différencier S. calcareum et S. tectorum. En effet, certaines formes de S. tectorum ressemblent fort à S. calcareum et d’ailleurs, cette dernière est parfois traitée comme une sous-espèce de S. tectorum.'

J.B. St Lager et A. Cariot (botanistes lyonnais contemporains de A. Jordan) critiquaient quelque peu A. Jordan dans son travail de pulvérisation des espèces. Ils n’hésitèrent pas à reclasser S. calcareum comme une simple variété de S. tectorum. Dans notre cas, cette espèce jordanienne sera l’une des rares qu’il a créé à rester valide à l’heure actuelle.

Site spécialisé

http://sempervivophilia.stalikez.info/

Publications spécialisées

Illustrated handbook of succulent plants (Crassulaceae). Edité par Urs Eggli

Les 4 flores de France de P. Fournier

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

jeff (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 25/12/2006, mise à jour le 20/09/2013.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
cac86, cactus26, yann
Sempervivum calcareum
Sempervivum calcareum


Sempervivum calcareum
Sempervivum calcareum


Sempervivum calcareum
Sempervivum calcareum


Plus de photos de Sempervivum calcareum avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Jordan, Alexis

Fiche du genre :

image disponible Sempervivum (Linné) 1753

Synonymes :

Aucune fiche.

Espèces du même genre :

image disponible Sempervivum arachnoideum Linné 1753
image non disponible Sempervivum arachnoideum ssp. tomentosum (C.B.Lehmann & Schnittspahn) Schinz & Thellung 1923
image non disponible Sempervivum x barbulatum Schott 1853
image disponible Sempervivum calcareum Jordan 1849
image non disponible Sempervivum x fauconnetii Reuter 1861
image non disponible Sempervivum x funckii F.Braun ex W.D.J.Koch 1832
image disponible Sempervivum globiferum Linné 1753
image non disponible Sempervivum globiferum ssp. allionii (Jordan & Fourreau) t Hart & B.Bleij 1999
image non disponible Sempervivum grandiflorum Haworth 1821
image disponible Sempervivum montanum Linné 1753
image non disponible Sempervivum montanum ssp. burnatii Wettstein ex Hayek 1922
image disponible Sempervivum tectorum Linné 1753
image disponible Sempervivum tectorum 'Oddity' McPherson 1977
image non disponible Sempervivum tectorum v. arvernense (Lecoq & Lamotte) Zonneveld 1999
image non disponible Sempervivum wulfenii Hoppe ex Mertens & W.D.J.Koch 1831




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo