Titanopsis calcarea (Marloth) Schwantes 1926

Publication : in Zeitschrift für Sukkulentenkunde 2: 178 (1926).
Basionyme : Mesembryanthemum calcareum Marloth 1907

Description

L'espèce la plus connue et cultivée du genre Titanopsis, facilement reconnaissable avec ses feuilles spatulées à l'extrémité aplatie en crête et couverte de verrucosités.
Plante herbacée à rosettes de 4-8 feuilles partiellement enterrées dans le sol, seules les extrémités des feuilles dépassant du sol dans la nature. Rhizome souterrain se divisant 6-10 fois. Feuilles triangulaires spatulées de 2-2,5cm de long, à la base engainante et lisse et à l'extrémité aplatie en crête et présentant de grosses verrucosités bien séparées, contenant des cristaux dans leurs parties supérieures, et couvertes de papilles courtes de taille égale.
Fleurs jaunes à oranges de 1,6-2cm de diamètre, subsessiles, naissant par groupe de 1-3. Absence de bractéoles, calice à 6 lobes presque égaux, étamines regroupées en un large cône central, aux filaments barbus à la base, et à gros nectaire complet en forme de crête.
Fruit pédonculé dont la capsule se détache et se renverse. Pédoncule plus gros que chez les autres espèces du genre. Capsule de 6,5-8mm de diamètre sur plus de 5mm de haut, plate à conique dessus, au point d'attache du pédoncule en forme de cloche dessous, à 6 loges presque complètement couvertes par des membranes translucides, aux valves ailées dont les ailes sont larges à la base, s'effilant vers l'extrémité, et aux tubercules obturateurs très rarement présents. Graines marron clair de 0,7-0,9mm de long sur 0,55-0,7mm de large, aux cellules du test quelque peu surélevées leur donnant un aspect rugueux.
Cytologie chromosomique: 2n=18

En culture, les amateurs distinguent parfois deux formes de cette espèce sous des noms différents:
- Titanopsis calcarea à verrucosités disposées sur le sommet de la crête et la face supérieure de l'extrémité aplatie en triangle de la feuille.
- Titanopsis fulleri à verrucosités disposées sur le seul sommet de la crête, avec des feuilles plus érigées.

Culture

Plante facile de culture, à croissance surtout estivale et automnale dans les zones tempérées de l'hémisphère nord. Sol minéral bien drainé riche en petits graviers, pouvant être calcaire ou neutre. Un mélange pour moitié de sable grossier et de petit gravier convient parfaitement. Arrosages légers du printemps à l'automne, pouvant être réduits pendant les fortes chaleurs de l'été, maintien au sec en hiver. Au sec, cette espèce résiste sans problème à des températures négatives, jusqu'à -5°C quelques jours de suite, ou -10°C la nuit si la température remonte fortement en journée. La persistance de froid intense risque cependant, même au sec, de geler la tige et la grosse racine souterraine, parties les plus sensibles, en provoquant la mort de la plante, particulièrement en pot. De ce fait il faut éviter de l'exposer trop longtemps au gel et jamais à des gelées sévères.
Reproduction par semis ou bouturage de rosettes de feuilles. Le semis est facile, sous réserve d'arrosages prudents (le substrat doit sécher rapidement, mais les semis ne doivent pas manquer d'eau, éventuellement par vaporisation) et de ne pas les exposer en plein soleil. Les graines germent très rapidement. Les semis sont aptes à fleurir dès la 2e année de culture.

Étymologie

Titanopsis: du grec titanos, désignant une terre, argile, ou pierre, de couleur blanche, ici un tuf calcaire, et opsis, vue, vision: qui ressemble à la craie, au calcaire, en référence au mimétisme des feuilles de l'espèce-type, notamment par ses callosités verruqueuses blanches, avec son sol environnant.
calcarea: du latin calcarius, calcaire, en référence aux feuilles et à leurs verrucosités mimétiques du milieu calcaire où cette espèce pousse.

Habitat

Nord-ouest de l'Afrique du Sud (est du Free State, est et nord du Northern Cape et sud du North-West), en sols caillouteux calcaires plats ou peu pentus, sous régime de pluies hivernales (+ de 200mm par an de mars à l'été).

Anecdotes

Découverte: C'est par hasard que Marloth découvrit cette espèce: en s'appuyant sur ce qu'il croyait être du calcaire, il écrasa l'une des plantes. De sa méprise il en tira le nom d'espèce (Jacobsen 1960).

Exposition

Vive (luminosité maxi, plein soleil accepté)

Température mini

-5°C

Arrosages

Hiver : aucun. Été : moyen.

Substrat

Minéral

Dimensions maximales

Hauteur : 40 mm. Largeur : 12 cm.

Couleur des fleurs

jaune

Publications spécialisées

Hartmann H.E.K., Illustrated Handbook of Succulent Plants, Aizoaceae F-Z : 329, fig. (2002).
Polz F., Titanopsis calcarea (Marloth) Schwantes, Kakteen und andere Sukkulenten 48(5): page centrale détachable n°9 (2p.) (1997).
Jacobsen H., A Handbook of Succulent Plants 3: 1428, fig.1604 et 1605 (1960).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour cette espèce dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 16/12/2011, mise à jour le 17/12/2011.


Ajouter à vos listes :
J'en propose
   
J'en cherche
   
Une de mes préférées
    aide sur les listes

Espèce proposée par :
Aucun membre :-(
Titanopsis calcarea
Titanopsis calcarea


Titanopsis calcarea
Titanopsis calcarea


Titanopsis fulleri
Titanopsis fulleri


Plus de photos de Titanopsis calcarea avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Marloth, Hermann
image disponible Schwantes, Martin Heinrich Gustav

Fiche du genre :

image disponible Titanopsis Schwantes 1926

Synonymes :

Espèces du même genre :

image disponible Titanopsis calcarea (Marloth) Schwantes 1926
image disponible Titanopsis hugo-schlechteri (Tischer) Dinter & Schwantes 1927
image disponible Titanopsis schwantesii (Dinter ex Schwantes) Schwantes 1926




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo