Tristerix Martius 1830

Publication : Flora oder Allgemeine botanische Zeitung 13(1): 108 (-109) (1830).

Description

Un genre de plantes hémiparasites, sauf Tristerix aphyllus, holoparasite de deux cactus colonnaires chiliens, particulièrement remarquable et remarquée lorsqu'il fleurit, et qui de ce fait est bien connu des amateurs de plantes succulentes.
Plantes hémiparasites buissonnantes, à tiges sympodiales glabres ou presque glabres (sauf Tristerix aphyllus, holoparasite à tige et feuilles extrêmement réduites). Feuilles alternes ou disposées par paire ou groupe de trois. Feuille simple, fine à charnue, ovée-cordée à lancéolée ou cunéiforme, pétiolée à sessile-amplexicaule.
Inflorescence en racème. Grandes fleurs actinomorphes rouge vif ou rouge et jaune, à 4-5 pétales (ou tépales?) soudés à la base et 4-5 étamines. Ovaire infère. Pédoncule prolongé par une bractée sous le réceptacle et parfois deux bractéoles.
Baie jaune, rose, rouge à noire. 1 graine blanche par fruit.
Nombre chromosomique x=12

11 espèces du nord de la Colombie au sud du Chili (île de Chiloé) avec un centre de diversification plutôt situé au Pérou avec 7 espèces dont 4 endémiques. Clé de détermination d'après Kuijt (1988:14).
1. Sous-genre Tristerix: Fleurs à 4 pétales et à pédicelle se terminant par une bractée et deux bractéoles:
Tristerix aphyllus: parasite des cactus, sans feuilles; Chili.
Tristerix corymbosus :parasite de plantes autres que les cactus, avec feuilles; Chili (et une population isolée en Argentine).
2. Sous genre Metastachys: fleurs à 5 pétales et à pédicelle se terminant par une bractée sans bractéoles.
a. Bractée enveloppante, au moins deux fois plus longues que l'ovaire (1,5-4cm de long):
Tristerix peytonii: jeunes tiges quadrangulaires, pétales de 7,5-9cm de long, fruit inconnu; centre du Pérou.
Tristerix longebracteatus: pétales de moins de 6cm de long, fruit noir de 10-12mm de diamètre; Colombie au Pérou.
Tristerix pubescens: pétales de moins de 6cm de long, fruit rouge vif de 7mm de diamètre; centre du Pérou.
b. Bractée non enveloppante, moins de deux fois plus longues que l'ovaire (0,1-1cm de long):
Tristerix chodatianus: feuilles se terminant par une dent brune sclérosée, fruit rouge; Pérou.
Tristerix grandiflorus: bourgeons floraux en forme de club de golf, de 10-16cm de long, fruit inconnu; Equateur, Pérou.
Tristerix secundus: bourgeons floraux courbes à en forme de club de golf, de 9-10cm de long,, feuilles vertes de jusqu'à 10cm de long sur 5,5cm de large, fruit jaune; Colombie.
Tristerix peruvianus: bourgeons floraux courbes, de 6,5-8cm de long,, feuilles glauques de jusqu'à 6cm de long sur 4cm de large, fruit rouge de 8mm de long et plus; centre du Pérou.
Tristerix verticillatus: bourgeons floraux de 3-6cm de long, plus ou moins droits, érigés, formant un angle obtu avec le pédicelle, fruit jaune à orange de 7mm de long; Bolivie, Argentine et Chili.
Tristerix penduliflorus: bourgeons floraux de 3-6cm de long, plus ou moins droits, pendants, formant un angle droit avec le pédicelle, fruit noir glauque de 8mm de long; Bolivie et sud du Pérou.

Type: Tristerix tetrandrus (Ruiz & Pavon) Martius 1830 (synonyme de Tristerix corymbosus (Linné) Kuijt 1988).

Classification

Famille : Loranthaceae

Culture

Inconnus en culture.

Étymologie

Tristerix: du grec tri, trois et ?, en référence à la bractée et aux deux bractéoles prolongeant le pédoncule (sous-genre Tristerix seulement).

Anecdotes

Description originale:
"IV. Tristerix Martius. Dreistützling.
Flores hermaphroditi, singuli tribracteati! Calyx cupularis vel cylindricus, ore integro. Petala lineari-spathulata aut linearia, medio staminifera. Antherae dorsifixae, incumbentes, lineari-oblongae vel ovatae. Ovarium disco coronatum. Stylus filiformis, stigmate capitato. Bacca ovata aut elliptica, monosperma.
Racemi brachiati laterales aut terminales.
Ich gebe den Charakter dieser Gattung nur kurz an, weil ich nur wenige hierher gehörige Arten zu untersuchen Gelegenheit hatte. Das Wesentlichste ist die Bildung einer Art von Involucrum für jede cinzelne Blüthe aus drei von einander freien Bracteenblättern. Llierher gehören:
1) Tristerix viridiflorus. – Schult. S. V. N. 142. Hexandrus.
2) Tr. tetrandrus. S. V. N. 23.
3) Tr. Reinwardtianus. S. V. N. 28. Tetrandrus."

Histoire taxinomique:
Le genre Tristerix a été créé par Martius en 1830, en même temps que d'autres genres comme Psittacanthus ou Struthanthus dans un essai de réorganisation du genre Loranthus. Le nom de genre Tristerix fait référence aux trois bractées situées dans le prolongement du pédoncule sous le réceptacle, en fait une bractée et deux bractéoles. Trois espèces sont alors incluses.
En 1868, Eichler poursuit ce travail de révision dans Flora brasiliensis. Il reprend le genre Psittacanthus créé par Martius, mais pas le genre Tristerix dont il place les espèces dans le sous-genre Quintralia de son nouveau genre Phrygilanthus.
En 1895, Van Tieghem divise le genre Loranthus en pas moins de 118 genres dont 90 créés spécialement par lui. Il reconnaît le genre Tristerix et créée pour les espèces sans bractéoles le genre Metastachys. Mais Engler en 1935 traite ces deux genres comme des sous-divisions du genre Phrygilanthus.
Ce sont Barlow et Wiens en 1973 qui vont réellement rétablir le genre Tristerix, avec 5 espèces, en en donnant une diagnose emendée, au point que ce genre leur est parfois crédité. Ils considèrent en effet que Phrygilanthus, avec des espèces à la fois de l'ancien et du nouveau monde, n'est pas homogène et doit être divisé en plusieurs genres.
Cette position est suivie par Kuijt en 1988 dans sa révision du genre Tristerix qui reconnaît 11 espèces dont 3 espèces nouvelles et 4 combinaisons nouvelles.
Le genre Phrygilanthus est toujours privilégié par quelques botanistes comme D.R. Hunt dans son New Cactus Lexicon (2006; 2:10), mais cette position ne s'appuie sur aucun travail récent. A l'inverse Germishuizen dans Eggli, Illustrated Handbook of Succulent Plants - Dicotyledons reconnaît le genre Tristerix (2002:308) et c'est cette position, la plus en accord avec les travaux récents, qui est adoptée ici.

Publications spécialisées

En anglais:
Kuijt J., Revision of Tristerix (Loranthaceae), Systematic Botany Monographs; Monographic Series of the American Society of Plant Taxonomists 19: 1-61 (1988).

Numéros de collecte

Vous pouvez chercher les numéros de collecte pour ce genre dans :

Forum

Vous pouvez faire une recherche sur le forum.

Auteur

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 04/11/2006.


Tristerix aphyllus
Tristerix aphyllus


Plus de photos de Tristerix avec Google images.

Fiches de botanistes :

image disponible Martius, Carl von

Fiches d'espèces :

image disponible Tristerix aphyllus (Miers ex de Candolle) G.Don 1838

Fiches de synonymes :

Fiche de synonyme Loranthus aphyllus Miers ex de Candolle 1830
Fiche de synonyme Loranthus cactorum Hooker & Arnott 1830
Fiche de synonyme Phrygilanthus aphyllus (Miers ex de Candolle) Eichler 1868
Fiche de synonyme Phrygilanthus aphyllus f. luteus Follmann 1963




Encyclopédie des Cactus, Plantes Grasses et Succulentes
https://www.cactuspro.com/encyclo