Bienvenue (chargement en cours - javascript nécessaire)



Agenda
7 et 8 septembre 2024
Folie des plantes (Nantes, 44, France)
J'y vais
8 septembre 2024
Journée des plantes d'Uzès (Uzès, 30, France)
J'y vais
13, 14 et 15 septembre 2024
ELK (Blankenberge, Belgique)
J'y vais
14 et 15 septembre 2024
Fleurs en Seine (Les Mureaux, 78, France)
J'y vais
14 et 15 septembre 2024
Les Journées des Plantes de Guerlesquin (Guerlesquin, 29, France)
J'y vais
14 et 15 septembre 2024
Marché aux plantes rares de Châtillon sur Chalaronne (Châtillon sur Chalaronne, 01, France)
J'y vais
Toutes les dates

RCPB : San Ramon et ses krainzianas

Forum principal - Envoyé par alain 
Fiche de membre Fiche de membre
RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 16:21:44
Aujourd'hui, la voiture ne nous servira pas beaucoup, juste à faire quelques kilometres au nord de Taltal pour rejoindre la Quebrada San Ramon.
Le reste de la journée se fera à pied.

Cette vallée est incontournable pour Copiapoaphiles. C'est le seul endroit où on peut trouver le Copiapoa krainziana.
Bien évidement en 2006, nous y étions déjà passé : [www.cactuspro.com]
Mais alors qu'en 2006, nous l'avions fait facile, juste en suivant le fond de la vallée, là, nous avons voulu compliquer un peu. Nous sommes montés sur les collines au nord de la vallée, jusqu'à 740m d'altitude.

Une petite carte pour fixer les idées : (n'oubliez pas qu'en cliquant sur les photos vous les avez plus grandes et en meilleure résolution)


Une fois la décharge traversée, nous trouvons l'entrée de la vallée, nommée ici 186. Puis nous avons escaladé le petit torrent qui remonte vers le nord.
Arrivés à 186b, nous avons remonté le long de la crête. A un moment, cela nous à semblé un peu difficile, alors nous avons traversé la petite vallée pour remonter sur la crête plus à l'intérieur et atteindre le 186c.
Là, il fut facile de remonter jusqu'à 187. Après une petite pause, nous avons suivi l'arrête jusqu'à la falaise au dessus de l'océan, puis nous l'avons longé jusqu'à 188.
Après quelques photos, nous avons fait demi-tour, et descendu le vallon jusqu'à 189. Il était l'heure de faire une pause déjeuner.... au milieu des Copiapoa krainziana.
En début d'après midi, nous avons descendu la vallée pour atteindre 190b.
Puis nous sommes montés jusqu'à 190.
Là, il était temps de rentrer. Demi-tour jusqu'à 186.


Le début de la promenade est assez pentu. Il y a beaucoup de cailloux et peu de végétation. On peut tout de même apercevoir de temps en temps un Eriosyce paucicostata. Ceux-ci diffèrent de ceux trouvés plus au nord. Les épines sont plus nombreuses et plus longues, les côtes plus nombreuses et les fleurs jaunes. Ritter l'avait appelé Pyrrhocactus neohankeanus.







Il y aussi des Copiapoa cinerea.






Au fur et à mesure de l'ascension, il y a plus de végétation "verte", comme on voit derrière ces Eulychnia.




On commence à voir apparaitre les Trichocereus deserticola, preuve que le coin est plus humide. merci la Camanchaca !




Une vue depuis 186c (440m)



20 minutes plus tard nous arrivons au point 187 (580m). Là, une surprise nous attends. Les Copiapoa cinerea vus au début de la montée avaient peu à peu disparu du paysage. Et sur cette crête nous en retrouvons.
Mais quel nom leur donner ???
Copiapoa krainziana ? Copiapoa cinerea ? Des hybrides ?
Je vous laisse juge :






Le site est habité par un autre Copiapoa connu en culture, mais assez rarement vu dans l'habitat. Ce dernier n'étant pas très facile d'accès et très restreint. De plus, cette espèce ne soulève pas forcément l'enthousiasme des foules.... et pourtant ce Copiapoa montana est bien sympathique :





Autre petit joyau des lieux, ce magnifique Rhodophiala laeta :



Puis en route vers 188, nous croisons un Cylindropuntia absolument pas photogénique, je vous l'épargnerai donc.
Les autres cactus rencontrés sont Copiapoa montana et Eriosyce paucicostata.
Les C. krainziana/cinerea ne poussent pas dans les endroits trop humides et trop exposés à la Camanchaca. Il n'y en a pas sur cette crête.

La vue de là haut (740m) est sympa en regardant vers le sud.



Mais de l'autre coté ce n'est pas très engageant. Tous ces buissons sont des Euphorbes.





Il est temps de faire demi tour et de descendre voir les vrais krainziana.

Le début de la descente se fait tranquillement, nous marchons dans les fleurs.
Puis en arrivant au point 189 (460m), nous retrouvons nos C. krainziana/cinerea. Nous en profitons pour casser la croute.




L'endroit est habité par de nombreux Eriosyce paucicostata.





Certains sont énormes !





Il y a aussi des Tillandsia gessei qui squattent un Trichocereus mort. Hélas sans fleur... et pas au mieux de leur forme. Ils étaient plus jolis en 2006 ! Pour preuve : [www.cactuspro.com]





Puis, sans prévenir, les Copiapoa krainziana/cinerea sont remplacés par des C. haseltoniana.





Souvenir intense de cette zone d'haseltoniana....
Nous descendions gentiment cette vallée lorsque nous nous sommes retrouvés en haut d'une cascade. Cascade sèche, certes, mais tout de même d'un à-pic de 3 ou 4 mètres de haut. Impassable !

3 d'entre nous ont essayé de contourner par la gauche en escaladant la paroi..... mauvais plan ! Plus ça allait, plus c'était pentu, glissant, les cailloux se détachant....
Les 2 autres ont tout simplement empruntés le sentier qui passait par la droite....en se gardant bien de le signaler à leur 3 compères....en leur criant juste qu'ils étaient fous et qu'ils allaient se tuer. Et quand vous êtes accrochés à un rocher n'osant pas avancer parce que c'est vraiment trop casse-gueule, ni reculer parce que c'est encore plus casse-gueule et que vous entendez ce genre de commentaires..... et bien je vous laisse deviner.....
Bref, sur les 3, 2 ont tenté la redescente... ma foi, en faisant attention, ce n'était pas si terrible que ça. Le dernier a préféré continuer... et en s'accrochant aux touffes de Copiapoa haseltoniana a réussi à passer.


Après toutes ces émotions, une petite pause lorsque nous avons débouché dans la Quebrada San Ramon ne fut pas du luxe. Les uns pour casser la croute, d'autres pour soigner leurs plaies.






Nous sommes à quelques kilomètres de l'océan, et l'aridité s'accentue. Idéal pour les Eriosyce rondentiophila qui aiment se percher sur des rochers inaccessibles.




Certains jeunes intrépides n'hésitent pas à faire de l'escalade acrobatique pour quelques photos rapprochées....Décidément, il a l'air d'apprécier ce genre de situation... les haseltoniana lui ont donné une vocation...



Pour rappel, le Copiapoa rupestris qui colonise le fond de cette vallée. Il parait qu'il sont beaucoup plus impressionnants en altitude... la prochaine fois....




Et puis le but de notre visite, un "vrai" Copiapoa krainziana dans toute sa splendeur :


Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 16:35:16
Une fois de plus c'était très intéressant et complet. bien

Yannick (Fribourg/Suisse)
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 16:53:38
Magnifique

Merci encore pour ce partage.

Luc
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 17:12:35
Magnifique !! Une photo que je trouve superbe, c'est Rhodophiala laeta ! Avec la fleur rose sur le fond gris, sa fait super !!

Amicalement,

Romain L., Loire [42], France
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 17:28:19
> 3 d'entre nous ont essayé de contourner par la gauche en escaladant la paroi..... mauvais plan !
> Plus ça allait, plus c'était pentu, glissant, les cailloux se détachant....
> Les 2 autres ont tout simplement empruntés le sentier qui passait par la droite....
> en se gardant bien de le signaler à leur 3 compères....
> en leur criant juste qu'ils étaient fous et qu'ils allaient se tuer.
> Et quand vous êtes accrochés à un rocher n'osant pas avancer parce que c'est
> vraiment trop casse-gueule, ni reculer parce que c'est encore plus casse-gueule
> et que vous entendez ce genre de commentaires..... et bien je vous laisse deviner.....

Intéressant d'avoir le sentiment des autres avec le recul. En fait j'avais un peu de retard sur eux, photos oblige (qui a dit comme d'habitude!). Et lorsque je les ai vu commençer à grimper à gauche, je leur ai dit que c'était idiot de grimper par là, qu'il valait mieux revenir un peu en arrière pour retrouver un sentier par la droite.
Rien n'y a fait. J'ai insisté mais Nicolas m'a répondu qu'à droite il n'y avait pas de chemin, qu'ils le voyaient où ils étaient. Butés de chez butés! A ce moment je ne voyais pas bien où ils allaient, j'étais trop bas, et j'ai juste suivi mon idée, en conseillant à Marcel, également attardé, de me suivre. Chemin ou pas, et j'avais bien répéré un départ de chemin à droite, mon expérience de la montagne me conseillait de passer par l'intérieur du virage de la Quebrada, généralement moins pentu.

Une fois sur le chemin en hauteur, car il y avait un beau chemin, j'ai vraiment vu où ils allaient et là j'ai eu peur. Ce n'était pas impossible à passer, Flavien l'a prouvé, mais c'était pourri. Et s'ils dévissaient, c'était foutu. Mais là encore rien n'y a fait et je me suis même tourné vers Marcel en lui disant "Parle-leur, ils ne m'écoutent plus". Mais en fait seul Flavien continuait, les deux autres étaient déjà bloqués et c'est vrai que leur dire que s'ils continuaient ils risquaient de se tuer n'était pas vraiment ce qu'il fallait leur dire en cette circonstance. Seulement même s'ils étaient arrêtés, je ne savais pas encore qu'ils avaient compris qu'il ne fallait pas continuer. Donc erreur de ma part en transmettant mon angoisse, mais je ne voyais vraiment pas comment les stopper, et je n'avais vraiment pas envie de les ramener en morceaux.

Quand ils ont enfin communiqué qu'ils voudraient bien redescendre, mais que le chemin de retour leur paraissait fermé, là on a pu commencer à les rassurer, leur dire que s'ils étaient montés, ils pouvaient descendre et les aider à trouver le bon chemin. Et ils sont descendus seuls, m'évitant de devoir aller les chercher, parceque à un moment je me suis même dit qu'il fallait que je monte les décharger de leurs sacs puis les guider personnellement.

Mais en tous cas je m'inscris en faux sur le fait que je ne vous ai pas signalé qu'il y avait un chemin à droite. Je l'ai fait, mais vous avez refusé de me croire. En montagne il faut aussi savoir écouter celui qui a un peu plus d'expérience ... pas parcequ'il est plus doué mais parcequ'il est déjà passé par les phases je me trompe et je manque de me casser le cou avant vous!

Sinon, j'ai pris une photo de l'endroit où vous vouliez passer. Je la mets où on la garde pour nous? clin d'oeil
Philippe.

.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 17:37:24
Merci pour ce beau reportage, très dépaysant,
sans la chaleur, la sueur et les blessures( il faut bien trouver des avantages de rester sous la pluie, la grèle et le ventMdR, PdR (lol))

PASCAL
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 17:49:35
philippe a écrit:
-------------------------------------------------------

> Sinon, j'ai pris une photo de l'endroit où vous
> vouliez passer. Je la mets où on la garde pour
> nous? clin d'oeil

Ben ça dépend.... faut voir.... clin d'oeil

alain
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 17:50:25
Je vois qu'Audrey est sur le forum en ce moment.... vaut mieux ne pas mettre la photo... clin d'oeil
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 17:59:29
Pourquoi: ca la convaincrait une bonne fois pour toutes que Flavien, son vertige, c'est du pipeau! clin d'oeil
Philippe.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:01:54
Photos magnifiques et textes interessants, bref, c'est super bien
Le Copiapoa krainziana est magnifique MdR, PdR (lol)
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:10:26
alain a écrit:
-------------------------------------------------------
> Je vois qu'Audrey est sur le forum en ce
> moment.... vaut mieux ne pas mettre la photo...
> clin d'oeil


C'est bon, elle est partie tu peux y aller clin d'oeil

_________________
Jean-Marc - Etel (56)

Besoin de Pots ?
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:15:09
Que dalle, JM, je suis là.

Allez-y vous pouvez mettre la photo, j'étais déjà au courant de l'histoire...


Et si je confirme, Flav a le vertige clin d'oeil

Audrey ~ Album photo
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:18:35
allez y pour la photo, je lui ai raconté, mais j'ai vraiment le vertige, la peur du vide.

sur une paroi rocheuse, je regarde à 2 mètre devant moi max.
j'ai même eu une crise de vertige sur un sentier lors de l'ascension du morro Moreno.

Je dois ma vie à ces groupes de Copiapoa haseltoniana qui retenaient les coulées de caillous, ce qui m'a permis de traverser des endroits sans prises. J'avais ranger mon apn lors de cette folle traversée, et je suis passer devant des haseltoniana magnifiques, et pleins d'eriosyce en fleur, mais je pensais surtout à sauver ma peau, Philippe a raison quand il dit que c'était dangereux, pas le droit à l'erreur, une forte pente qui se termine par du vide....

je le referai pas 2 fois, et pour la suite, je n'ai plus pris ce genre de risque. En réalité j'avais peur de rebrousser chemin, ça paraissait pire derrière moi!

Mais j'avoue que j'aurai bien bâillonné Philippe quand il me criait dessus!!

Flavien



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05/01/12 18:19 par flavien.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:19:23
audrey34 a écrit:
-------------------------------------------------------
> Que dalle, JM, je suis là.


Ah zut. Toujours là où il faut pas, comme d'hab.

MdR, PdR (lol)

_________________
Jean-Marc - Etel (56)

Besoin de Pots ?
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:40:54
Salut,
J'aime beaucoup ces récits de ce périple qui m'a bien l'air passionnant !
Les photos in situ sont souvent chouettes, mais là c'est encore mieux d'avoir le contexte, les anecdotes, le parcours, etc. bien
Ces Copiapoa krainziana sont vraiment très beaux !
On va devenir accros, faut repartir plus souvent na na nere

Gaëtan, copiapoaphile
Toulouse



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05/01/12 18:52 par eosman.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:49:46
La grimpette (ou la descente), ça ajoute du goût aux photos ! L'un d'entre vous aurait une photo de plus près des krainzianas ?
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 18:55:38
pierre63 a écrit:
-------------------------------------------------------
> La grimpette (ou la descente), ça ajoute du goût
> aux photos ! L'un d'entre vous aurait une photo de
> plus près des krainzianas ?


c'est assez près?





et pour ceux qui se demandent comment est la fleur... hé bien oh surprise, elle est jaune...



Flavien



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05/01/12 19:03 par flavien.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 19:05:17
Merci Flavien.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 19:07:24
... bon, ben... moi, je ne suis pas un petit cachotier, mais je respecte... je ne vous mointrerai pas le lieu du crime. L'image ci-dessous, est a une petite centaine de metres avant la cascade sèche dont il est question. Disons que le terrain est encore bon... et je confirme que les plus avancés d'entre nous ont été prevenus, mais ils devaient y avoir beaucoup d'echo dans le vallon. Peut être ont ils cru entendre des voix, en particulier celle de Philippe... nul ne le saura jamais.



... La flore de ce vallon etait bien riche. En autres curiosités, mon retard etait dû a cette interressante petite fleur typiquement chilienne. Elle ne court pas les coins de rues, on ne la trouve que dans l'extreme sud du Perou et au nord du Chili. J'espere que les graines de ce Cleome chilensis pousseront.


Fiche de membre Fiche de membre
Re: RCPB : San Ramon et ses krainzianas
jeudi 5 janvier 2012 19:13:48
Merci Sapo, et dire que je n'ai pas remarqué cette fleur! il y en avait tellement...bien

Flavien
Auteur:

Votre adresse électronique:


Sujet:


Attention : votre message doit respecter la charte du forum du CF.

Pièces jointes:
  • Types de fichier autorisés : gif, jpg, png, doc, odt, xls, ods, txt, pdf, xlsx, docx, pptx, jpeg, mp4, webp
  • La taille d'un fichier ne peut pas excéder 300 KB (Voyez ici comment réduire facilement la taille de vos photos)
  • L'ensemble des fichiers ne peut excéder 1.46 MB
  • 5 fichiers supplémentaires peuvent être joints à ce message

Mesure anti-SPAM :
Recopiez le code que vous voyez dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site. Si le code n'est pas clair, essayez de le deviner. Si vous faites erreur, une nouvelle image sera créée et vous pourrez essayer à nouveau.
Message: