Bienvenue (chargement en cours - javascript nécessaire)



leftBlock
Agenda
16, 17 et 18 avril 2021
Fête des plantes au parc Aurélien (Fréjus, 83, France)
J'y vais


17 et 18 avril 2021
Courtanvaux côté jardin (Bessé sur Braye, 72, France)
J'y vais


17 avril 2021
GARDENIA (Beauvais, 60, France)
J'y vais


17 et 18 avril 2021
Printemps du Bourgailh (Pessac, 33, France)
J'y vais


17 avril 2021
Conférence en ligne (Web, Internet)
J'y vais


18 avril 2021
Printemps aux Jardins (Aiffres, 79, France)
J'y vais


20 avril 2021
Conférence en ligne (Web, Internet)
J'y vais

Toutes les dates

L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.

Forum principal - Envoyé par jllode 
Fiche de membre Fiche de membre
L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
samedi 9 juillet 2016 21:29:16
Bonsoir, voici une petite histoire que je crois n'avoir jamais racontée, en tous cas pas dans ma revue ! clin d'oeil

Dans le sud de l’Espagne, aux Canaries, au Maroc et en général dans les pays qui jouissent d’une clémence climatique avec une pluviométrie réduite, l’on peut admirer de grandes euphorbes arborescentes, superbes évidemment nommées « cactus » par les touristes, et plantées un peu partout dans les parcs, les jardins municipaux ou chez les particuliers. Elles offrent toutes plus ou moins le même aspect candélabriforme, et on avance même leurs noms : Euphorbia ingens, E. candelabrum, E. erythraea, E. ammak, E. abyssinica...

En habitat, il m’était relativement facile de les reconnaître, comme au Yémen, avec Euphorbia ammak, ou encore au Kenya avec Euphorbia candelabrum, ou au Botswana avec Euphorbia ingens.

Au Yémen, Wadi Dahr, Euphorbia ammak.
[attachment 100381 EuphorbiaammakWadiDahrRockPalaceJLP1170579.jpg]

Au Kenya, Loruk, Euphorbia candelabrum
[attachment 100380 Euphorbiacandelabrum-Kenya-JL002.jpg]
[attachment 100382 EuphorbiacandelabrumLorukKenyaJL-0290.jpg]

Mais qui serait à même de les reconnaître en culture, de les identifier, et sur quels critères ?
Finalement, je trouve que ce sont les capsules qui sont les plus « parlantes », et qui permettent une relative identification de ces plantes.
Pour moi, E. candelabrum et E. ingens ne sont vraisemblablement qu’une seule et même espèce ; je pense par contre que E. abyssinica n’est pas une variété de candelabrum (var. erythraea) mais bien une espèce à part entière.

Euphorbia abyssinica en culture, début de fructification...

[attachment 100383 Euphorbiaabyssinica=E.candelabrumvar.erythraeaeP1150476.JPG]
[attachment 100384 Euphorbiaabyssinica=E.candelabrumvar.erythraeaeP1150477.JPG]

à suivre...

Joël Lodé
cactus-aventures
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
samedi 9 juillet 2016 21:35:09
Voici quelques photos qui présentent les plantes en fleurs et en fruits. Durant plusieurs années, chargé de la production de graines à Canary Cactus, j’ai dû développer des techniques particulières pour récolter les fruits de tous les genres et toutes les espèces, et récolter des graines d’Euphorbes au kilo n’est pas chose facile ! A l’époque, toutes les techniques pour Adenium, Pachypodium, Jatropha et Euphorbes étaient « secret commercial », et il ne m’était pas possible d’en parler, ce qui est normal dans une entreprise de cette nature (la plus importante au monde pour la production de cactus & autres succulentes) !

Euphorbia abyssinica en début de fructification





Les capsules en cours de mûrissement



à suivre
©JL
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
samedi 9 juillet 2016 21:39:01
Selon mes observations personnelles, lorsque les capsules de E. abyssinica apparaissent, elles sont subglobuleuses, d’un jaune pâle, puis prennent un jaune plus soutenu et rosissent jusqu’à devenir rouges, tout en perdant de la crassulescence au cours de ce processus, pour finir trilobées. Dès que le pédicelle est pratiquement sec, c’est le moment où l’on peut ramasser les capsules prêtes à éclater. Il me suffisait de les mettre dans une grande barquette de polystyrène, de la recouvrir avec un cadre de bois maillé, de laisser le tout dans une des serres, et l’après-midi, les capsules avaient éclaté, libérant leurs graines. Il fallait faire cela avant 10h00 du matin, après les capsules mûres auraient commencé à exploser, et nous aurions perdu la production....

Le procédé était toutefois dangereux car si j’avais le malheur de prendre par mégarde, une capsule dont le pédicelle n’était pas complètement sec, il jaillissait un jet de latex qu’il fallait éviter à tout prix, au risque d’avoir la peau brûlée ou pire, une cécité temporaire dans d’extrêmes douleurs si cela atteignait un oeil.





En ce qui concerne Euphorbia ingens, les capsules sont plutôt globuleuses, jaune verdâtre au début, puis rouge sombre et charnues. En l’occurence, les fruits non ramassés tombaient au sol sans éclater. Comment récolter des graines dans ces conditions ?




à suivre..
©JL
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
samedi 9 juillet 2016 21:45:07
J’avais bien tenté de récolter les fruits au sol ; ils étaient recouvert d’un solide épicarpe qui empêchait les capsules de libérer leurs graines, mais aucune d’elles, même une fois nettoyées, n’explosait.

Euphorbia ingens en fleurs et en début de fructification.






Au mûrissement, je tentai la récolte, mais les fruits s’écrasaient sous les doigts, cependant, aucun latex n’exsudait. Je me dis que ce pouvait fort bien être des oiseaux qui faisaient le travail dans la nature, et que, nettoyées de leur pulpe et de leur épicarpe, les petites capsules pouvaient enfin éclater. Perché sur mon échelle, après avoir récolté nombre de capsules mûres à la texture de la framboise, je me risquai à goûter un fruit du bout des lèvres : un peu piquant tout de même, mais certainement comestible pour une partie de la gent ailée frugivore !
Et surtout, la capsule était libre de pouvoir éclater !



Ma récolte de fruits d’Euphorbia ingens passa donc non directement à la cagette de polystyrène, mais dans un seau, ou (avec un gant anti-acide tout de même !), je me mis à nettoyer les fruits avec de l’eau, jusqu’à enlever tout la pulpe.
Il ne restait plus que des capsules mouillées que je laissai sécher sur du papier cuisine dans les fameuses caisses plates de polystyrène recouvertes de leur maille ; le lendemain midi, tout avait explosé, et je pouvais enfin produire des graines de cette euphorbe en grande quantité. Je pouvais aussi et enfin laisser éclater... ma joie ! C’était il y a 20 ans, et je ne crois pas que la récolte de ces graines si particulières ait beaucoup changé !

©Joël Lodé
cactus-aventures.com
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
samedi 9 juillet 2016 22:32:38
bien Merci

Album photo: [www.flickr.com]
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 04:40:22
Bonjour Joël et merci pour ce document
Cordialement
Patrick
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 06:46:45
Bonjour Joel
moi ce que j'ai toujours vu sous abyssinica c'est cette plante avec beaucoup de cotes ?Je comprends rien

Est-ce qu'en grandissant elle perd une partie de ses cotes ?
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 08:05:01
D'accord avec toi, Joël, pour la distinction d'après les fruits, mais j'ai du mal à te suivre quand tu dis que E. candelabrum et E. ingens font partie de la même espèce, alors que tu démontres que leurs fruits sont différents ?

Il ressort aussi :
Que les plantes qui sont cultivées par millions sous le nom d'E. erythraea sont des E. candelabrum .
Que les plantes qu'on cultive sur la Côte sous le nom d'E. ingens sont des E. abyssinica.
Que la véritable E. ingens aux fruits charnus rouges est beaucoup plus rare chez nous.

Et donc même question que Philippe : quel est le nom correct de cette plante aux côtes nombreuses, épineuses, et qui ne fait jamais de branches ?

Et quand je vois la liste des synonymes d'E. abyssinica, j'ai du mal à croire que E. obovalifolia est un synonyme de l'E. abyssinica que tu présentes.

Henri
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 08:30:54
et dans l'Euphorbia journal vol 1 page 50 c'est bien la plante de ma photo qui est illustrée Je comprends rienJe comprends rien
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 09:25:27
Bonjour,

merci à Philippe et Henri de participer à ce post.

Henri, pour moi, E. candelabrum "var candelabrum" du Kenya est très semblable si ce n'est égal à ingens. Les fruits sont identiques, globuleux (compare leurs photos dans les posts précédents). Elle est beaucoup plus rare car elle est nettement moins résistante au froid que les autres, en tous cas, les clones d'Espagne arrivent à se tacher très facilement au niveau des marges et peuvent mourir avec un gel "prolongé" en Andalousie ; c'est surtout le givre et le vent qui sont les facteurs léthaux.

C'est la variété "erythraea" (appelée E. abyssinica qui est à mon avis une autre espèce).

En ce qui concerne les plantes épineuses, il y en a qui ont les marges très sinueuses et qui pourraient être une variété ou tout simplement de la variabilité dans l'espèce : je reprend la plante illustrée ici parmi toutes celles que j'avais mises, et qui est épineuse, avec des détails des marges.





Quant à la plante panachée très prisée, aux marges ondulées et épineuse, je l'avais toujours appelée E. 'erythraea' variegata' jusqu'à ce que l'on me dise qu'il s'agissait de E. ammak variegata ! Avouez, qu'il est difficile de s'y retrouver...
Cette dernière n'a pas fructifié ; ce serait à mon avis un bon moyen de le vérifier, encore une fois, les capsules seront déterminantes bien plus que le port général, les cyathes, leur nombre par pédicelle qui peut être variable, ou le nombre de côtes.




Bien sûr, si l'on avait l'origine des plantes, ce serait une bonne confirmation, mais ce n'est jamais le cas avec ces plantes de jardin.
C'est donc le principal problème pour leur identification, et en horticulture, il est impératif d'avoir un nom pour désigner une plante et pouvoir la discriminer d'une autre semblable. Que ce soit un nom de cultivar ou un nom d'espèce, le nom, même erroné, permet de s'y retrouver, bien plus qu'Euphorbia sp 1, sp 2, ....sp 3526 etc. clin d'oeil Cela ressemble beaucoup à des numéros de collecte mais ça n'en est pas du tout ! MdR, PdR (lol)

Bonne journée,
Joël Lodé
cactus-aventures.com
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 09:41:16
Henri et Philippe,
pour la plante très épineuse au grand nombre de côtes et non ramifiée, je ne peux le dire : les abyssinica sont toujours ramifiées.
C'est une plante également très feuillue vers l'apex en pleine végétation.

Celle-ci provient d'Éthiopie. Rappelons-nous que E. candelabrum var. erythraea est considéré comme synonyme, et que nous avons selon wikipedia, les synonymes suivants :
Euphorbia acrurensis N.E.Br.
Euphorbia grandis Lem.
Euphorbia abyssinica var. erythraeae Berger
Euphorbia abyssinica var. tetragona Schweinf.
Euphorbia aethiopum Croizat
Euphorbia disclusa N.E.Br.
Euphorbia erythraeae (Berger) N.E.Br.
Euphorbia neglecta N.E.Br.
Euphorbia neutra A.Berger
Euphorbia obovalifolia A.Rich.
Euphorbia officinarum var. kolquall Willd.
Euphorbia richardiana Baill.5

"E. abyssinica is a highly variable species with several forms and making precise descriptions may be difficult."

Joël
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 10:00:15
Je suis tout de même allé voir dans ma photothèque, et j'y ai trouvé une abyssinica en train de passer d'une forme à une autre...
Puisse cela nous éclairer un peu ! Je comprends rien clin d'oeil



Joël
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 10:12:08
Merci Joël pour ce retour d'expérience sur les fruits.
Concernant ces 4 espèces, pas étonnant que les distributeurs se soient joyeusement mélangé les étiquettes. Elles sont toutes largement (voir très largement) répandues (d'où une variabilité certaine) et pour compliquer les choses, certains noms attribués au cours de l'histoire, n'ont fait qu'ajouter à la confusion. D'après "The Cites Checklist of Succulent Euphorbia Taxa", le nom erythrea n'est pas retenu officiellement, c'est un synonyme d'abyssinica et pas de candelabrum comme pourrait le laisser supposer un autre synonyme.
E. ammak, monospécifique, distribution: Arabie Saoudite, Yemen.
E. abyssinica, monospécifique mais une palanquée de synonymes dont E. erythrea (tout court) et E. candelabrum var. erythrea.
E. candelabrum, 3 variétés, candelabrum, candelabrum var. candelabrum, candelabrum var. bilocularis. Distribution: Kenya, Somalie, Ouganda, Tanzanie.
E. ingens, monospécifique, distribution: Botswana, Malawi, Mozambique, Zambi, Zimbabwe, Afrique du Sud.
Personnellement, je n'essaie pas de les discerner, ça me donne mal à la tête sourire



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10/07/16 10:18 par pincettes.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 10:51:19
donc l'abyssinica "multicotes" est une forme juvénile ??clin d'oeil
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 11:50:56
Hugh

> Personnellement, je n'essaie pas de les discerner, ça me donne mal à la tête

Et si on tient compte que la presque totalité des plantes présentées ici, sont issues d'une culture de longue date, on peut y ajouter variations, hybridations...
Bref mal au ventre en plus
J'ai lâché l'affaire depuis longtemps aussi....
clin d'oeil
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 13:21:10
Bonjour !

Désolé, ce post était plutôt dans l'intention de faciliter les choses, pas de les compliquer ! dubitatif

Je récapitule :
nous avons ici en fait seulement 4 taxons (c'est pas la mer à boire !) clin d'oeil, dont deux d'entre eux pourraient être un seul et même (candelabrum-ingens), tous reconnaissables à leurs capsules (c'est le seul problème, il faut quand même que les plantes soient fructifères Yeux au ciel) :

- Euphorbia candelabrum et ingens ont pratiquement les mêmes caractéristiques, les fruits sont des baies globuleuses charnues et rouges à maturité qui cachent une capsule. Pour moi, c'est un même taxon, E. candelabrum (1857), qui laisserait donc E. ingens (1862) en synonymie de celui-ci.

- Euphorbia ammak possède des petites capsules trilobées.

- Euphorbia abyssinica (syn.: E. candelabrum v. erythraea) possède de grosses capsules roses à rougeâtre et trilobées à maturité.

Je ne parle pas ici des origines, on n'en a plus besoin (et de toutes façons, en culture, on ne s'en préoccupe pas !), les capsules se suffisent à elles-mêmes.

Ce qui nous donne, sauf erreur possible de ma part (les deux photos à gauche ont été prises dans l'habitat) :

[attachment 100423 Euphorbiaarborescentesclcapsules.jpg]

C'est ce que j'utiliserai comme clé pour mes graines. S'il y avait une quelconque erreur, par la suite, on saura où la trouver ! clin d'oeil

Bonne journée,
Joël Lodé
cactus-aventures.com
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 15:12:47
@Joël, tu n'as rien compliqué au contraire. C'est bien l'histoire de ces plantes qui l'est (comme j'ai voulu le dire dans mon message). La dernière photo à 4 images, est parfaite pour récapituler et conclure le sujet bien
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 15:47:18
Oui c'est intéressant
Ce que je voulais dire n'est pas qu'essayer de comprendre ce bordel botanique est inutile, mais qu'il semble illusoire de tenter d'identifier les plantes cultivées depuis très longtemps en Europe, ce qui est le cas de presque toutes celles que l'on voit passer ici.
Bref, pour en discuter il faut le faire sur les plantes d'habitat comme tu le fait.
clin d'oeil
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 16:07:26
Zut, il faudra que j'attende encore la floraison de la mienne: j'attends déjà depuis 1998, ça commence à faire long cette affaire clin d'oeil
N'oublions pas la possibilité comme le dit Eric que les plantes cultivées puissent descendre pour leur majorité d'hybrides voire d'hybrides d'hybrides plus ou moins déterminés entre ces quatre espèces, pour peu que le nombre de chromosomes se prête à de tels mélanges...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 10/07/16 16:12 par Guillaume74.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: L’énigme des Euphorbes arborescentes et les secrets du commerce.
dimanche 10 juillet 2016 17:55:17
Une plante qui se reproduit avec les mêmes caractéristiques que ses parents et qui produit des graines stables et fertiles, je ne pense pas que ce soit un hybride...Yeux au ciel
Je ne connais pas beaucoup d'hybrides dans Euphorbia, même s'il y en a quelques-uns tout de même. De plus, ces plantes arborescentes sont essentiellement reproduites en masse au moyen de bouture, plus rapide que le semis... La variabilité de ces espèces, au vu de leur répartition géographique est plus vraisemblable. Le manque d'études a fait le reste..
Joël Lodé
Auteur:

Votre adresse électronique:


Sujet:


Attention : votre message doit respecter la charte du forum du CF.

Pièces jointes:
  • Types de fichier autorisés : gif, jpg, png, doc, odt, xls, ods, txt, pdf, xlsx, docx, pptx, jpeg, mp4
  • La taille d'un fichier ne peut pas excéder 250 KB (Voyez ici comment réduire facilement la taille de vos photos)
  • L'ensemble des fichiers ne peut excéder 1.22 MB
  • 5 fichiers supplémentaires peuvent être joints à ce message

Mesure anti-SPAM :
Recopiez le code que vous voyez dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site. Si le code n'est pas clair, essayez de le deviner. Si vous faites erreur, une nouvelle image sera créée et vous pourrez essayer à nouveau.
Message: