Bienvenue (chargement en cours - javascript nécessaire)



leftBlock
Agenda
29 et 30 août 2020
ACS (Bédée, 35, France)
J'y vais


5 et 6 septembre 2020
Folie des plantes (Nantes, 44, France)
J'y vais


6 septembre 2020
Journée des plantes d'Uzès (Uzès, 30, France)
J'y vais


11, 12 et 13 septembre 2020
ELK (Blankenberge, Belgique)
J'y vais


12 et 13 septembre 2020
Les Journées des Plantes de Guerlesquin (Guerlesquin, 29, France)
J'y vais


12 septembre 2020
Marché aux plantes rares de Châtillon sur Chalaronne (Châtillon sur Chalaronne, 01, France)
J'y vais


12 et 13 septembre 2020
Fête des jardiniers au chateau du Lude (Le Lude, 72, France)
J'y vais

Toutes les dates

Terre de jardin et substrat, mésaventures

Forum principal - Envoyé par Jean-loup 
Fiche de membre Fiche de membre
Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 11:50:48
Bonjour bonjour,

Dans l'article sur les substrats et sur le forum en général, on conseil systématiquement aux néophytes, dont je fais parti, d'utiliser le fameux mélange 3 tiers.

Concernant le sable, pas de problèmes. Le sable de silice reste du sable de silice à partir du moment où on respecte le type et la granulométrie précisés. Pour le terreau c'est à peu près pareil. Un coup de tamis pour se débarrasser des gros morceaux et de la tourbe, et c'est bon. Par contre pour la terre de jardin, c'est plus compliqué, et c'est là où je veux en venir.
Dans l'article sur les substrats, il est précisé d'éviter la terre trop argileuse, et d'utiliser la terre argilo-siliceuse. Mais avec la grande diversité des terres de jardin, on peu se retrouver dans une situation à risque pour nos succulentes. Ce qui m'est arrivé.

Je vous explique. Habituellement je fais mon mélange 3 tiers avec la terre végétale (rapportée) du potager, que je tamise avec un tamis moyen. Dans ce cas tout va bien.
Mais dernièrement j'ai fais le mélange avec la terre de mon sol et pas du potager. Sol composé majoritairement de galets roulés, et de terre fine. Comme le sol est très drainant et que la terre semble sablonneuse, j'ai considéré que la terre devrait convenir. Et je me suis retrouvé avec un bon ciment bien colmatant qui a mis plus d'une semaine à sécher au soleil... Et des spécimens à rempoter en urgence.

J'ai donc décidé de faire le test du bocal et du "boudin" pour comprendre de quoi est composée ma terre. Au final, peu d'argile et de sable grossier, mais beaucoup de sable et de limon très fin. Au moins 70% de limon.

Un amateur avertis aurait évité le piège, mais pour un débutant c'est plus compliqué. Il serait peut-être interessant d'étoffer la mise en garde dans l'article sur les substrats, au niveau de la terre de jardin. En parlant de finesse de la terre, du temps de séchage maximum du substrat, ou du teste du bocal et du boudin pour déterminer la composition de la terre. Ou quelque chose dans le genre, qui éviterait de devoir rempoter toutes ses succulentes en urgence na na nere

Simple suggestion clin d'oeil

Jean-loup - Est de Montpellier, orientation ouest-sud-ouest. 5km du littoral. Verrière froide l'hiver (Tmin -5°C), terrasse le reste de l'année
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 12:35:10
Bonjour Jean-Loup.
Peux-tu détailler stp le test du bocal et du boudin ? Je ne connais pas.
Après, le CF étant par essence collaboratif, il est tout à fait possible à chacun de proposer des amendements ou des compléments sur des articles, ce que j'avais fait d'ailleurs il y a quelques années concernant le substrat "à cactées" du commerce.
Après, c'est accepté ou non par l'administrateur et les modérateurs. Cela peut-être aussi le résultat /la synthèse d'une discussion dans un fil comme celui que tu viens d'initier.
Dans l'article substrat, pour terre il est écrit "on privilégie une terre argilo-siliceuse dite terre maraîchère.". Mais si un test comme le tien peut être utile, il faut le proposer je pense.

Phil - Serre adossée plein sud en Val d'Oise et hors gel. Température extérieure rarement sous -8°C.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 28/06/20 12:38 par Phil95300.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 12:57:21
Alors pour le test du bocal et du boudin c'est simple : [permacultive.fr]
Ça permet d'estimer la texture de son sol, la composition de sable, limon et argile. C'est beaucoup utilisé en permaculture.

Ça peut aider dans notre cas, surtout concernant la part d'argile et de limon.
Mais il faudrait aussi ajouter une mise en garde sur la finesse de la terre. Chez moi c'est ce qui a posé problème. J'ai tamisé ma terre et mon terreau avec un tamis 3/4mm, et y ai incorporé du sable 2/4mm.
Avant d'arroser, ça paraissait bien. Et quand j'ai arrosé et que l'eau a mis plusieurs minutes à descendre sous la surface...

Jean-loup - Est de Montpellier, orientation ouest-sud-ouest. 5km du littoral. Verrière froide l'hiver (Tmin -5°C), terrasse le reste de l'année
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 13:03:51
Même problème avec la terre de taupinière que je ramène de chez ma fille ! très fine, et qui "bétonne" ! j'ai décidé d'en mettre moins car l'eau ne s'écoule pas de façon satisfaisante ! sourire

Bien amicalement,

Nymphea (Normandie) Terrasse sud (Hiv -10°) Véranda (Min 8°) Chambre froide (Min 12°)
[picasaweb.google.com]
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 13:15:15
Donc peut-être faudrait-il rajouter dans la partie sur le mélange 3 tiers la nécessité de faire un test "à blanc" sans plante pour tester le drainage du mélange, du fait de la variété des "terres".
C'est souvent proposé dans les discussions mais effectivement cela ne figure pas (sauf erreur de ma part) explicitement.
Ainsi que dans l'article de base conseils de culture où on lit

La discussion est ouverte.

Phil - Serre adossée plein sud en Val d'Oise et hors gel. Température extérieure rarement sous -8°C.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 13:34:03
On pourrait aussi détailler un peu plus le "pourquoi". Il est indiqué que le mélange doit être drainant, mais au final n'importe quel mélange l'est, à des degrés divers.

Il faudrait indiquer que le mélange doit laisser le temps de boire à la succulente, mais qu'une fois qu'elle a but il doit sécher pour pas que les racines pourrissent. Donc que le mélange doit sécher en 4 à 5 jours environ, pas beaucoup moins et pas beaucoup plus. Je ne l'ai vu détaillé nul part, alors que c'est la base. Il n'y a que dans les discussion qu'on en parle.
Et ça parait beaucoup plus clair sous cet angle je trouve.

Et effectivement un test à blanc permet à n'importe qui d'avoir un substrat à peu près correct, ou en tout cas pas dangereux pour les racines.

Ça a le mérite d'apporter une solution claire et systématique.
Le seul problème pourrait être le manque d'apports nutritif mais c'est facilement corrigeable avec de l'engrais

Jean-loup - Est de Montpellier, orientation ouest-sud-ouest. 5km du littoral. Verrière froide l'hiver (Tmin -5°C), terrasse le reste de l'année
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 13:39:49
D'ailleurs, puisqu'on parle de "drainant", cela ne veut pas dire que le substrat sèche rapidement, mais simplement qu'il permet d'évacuer l'eau "excédentaire" : "drainer : enlever l'excès d'eau d'un sol. "
Cette discussion est intéressante.

Phil - Serre adossée plein sud en Val d'Oise et hors gel. Température extérieure rarement sous -8°C.
Aeo
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 14:55:39
Je ne vais pas faire avancer le schmilblick mais bon.... Ici, la terre de jardin est du sable fin (très anciennement de mer) sali par des particules extrêmement fines de décomposition des pins ; bref, absolument rien de récupérable par ici pour préparer un substrat correct.
J'imagine qu'il en est de même pour les parisiens, sous les pavés.....

En jardinerie, il existe de la terre dite végétale qui convient assez bien pour le mélange.

Biscarrosse, Landes, Aquitaine. Serre froide et véranda non chauffée ; environnement humide et venteux en hiver (-8° maxi)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 28/06/20 14:59 par Aeo.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 17:19:38
si votre terre de jardin est trop argileuse vous en mettez seulement 10% clin d'oeil
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 18:40:16
En fait, il vaudrait mieux changer la formule trois tiers en incorporant sable, terre et terreau ensemble et le reste de gros sable et de graviers, cette formule est un piège à débutant. Car au final ça signifie avoir 70 pourcent de terre pour un cactus, de quoi facilement le tuer, perso le trois tiers c'est mon mélange à yucca et plante grasse voir à plante verte quand je suis en manque de terre.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 18:52:38
> cette formule est un piège à débutant
C'est clair !

> changer la formule trois tiers en incorporant sable, terre et terreau ensemble et le reste de gros sable et de graviers
Dans mon cas, mon sol est composé galets roulés de toutes tailles (quelques millimètres à plusieurs centimètres) et de terre très fine. En l'état elle est très drainante. Mais si j'ai le malheur de mélanger du terreau tamisé avec, la terre fine se mélange au terreau et colmate l'ensemble. Ça reste drainant, mais ça sèche trop lentement.

Il y a une notion de légèreté du sol ou de vitesse de séchage qui n'est peut-être pas assez mise en avant.
Beaucoup utilisent de la ponce/perlite/vermiculite dans leur mélange justement pour améliorer ce point.

Jean-loup - Est de Montpellier, orientation ouest-sud-ouest. 5km du littoral. Verrière froide l'hiver (Tmin -5°C), terrasse le reste de l'année



Modifié 1 fois. Dernière modification le 28/06/20 18:54 par Jean-loup (pit34).
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 19:38:25
Bonsoir à tous.

Dans la constitution des sols, il faut distinguer d'une part la granulométrie et d'autre part, la nature minéralogique.

La granulométrie, ou taille des grains, délimite des classes qui son dénommées :
Argiles (inférieure à 0,002 mm soit 2 µm), Limons (ou silts, de 0,002 à 0,06 mm), les Sables avec les sables fins (0,06 à 0,25 mm), les sables moyens (de 0,25 à 0,5 mm), les sables grossiers (0,5 à 2 mm) puis les Gravillons et Graviers (de 2 à 16 mm) et enfin les Cailloux, Pierres, Blocs 'galets si roulés) d'une taille supérieurs à 16 mm.

La nature minéralogique dépend des conditions locales.
La classe dite des argiles (donc au sens granulométrique) est ainsi dénommée car elle est essentiellement constituée par des minéraux de l'immense famille des Argiles (donc au sens minéralogique) dont les cristaux ont une taille ne dépassant pas 2 µm pour la quasi-totalité d'entre elles.
Les argiles sont des silicates (minéraux dont la "trame" est constituée par de la silice) organisés en feuillets (couches) dans lesquels les atomes sont soit organisés en tétraèdres (pyramides dont les quatre faces sont des triangles) soit en octaèdres (deux pyramides à base carrée accolées par la base). Selon le nombre de feuillets et leur écartement dans le cristal, elles vont avoir des propriétés biens différentes. On distingue :
La kaolinite, la plus simple, avec un feuillet tétraédrique et un feuillet octaédrique. Elle retient peu l'eau et elle est peu plastique et ne gonfle pas. Elle sert à faire la porcelaine.
La famille des illites, argiles qui sont formées d'un feuillet tétraédrique et de 2 feuillets octaédriques, les feuillets étant peu écartés entre eux. Entre les feuillets peuvent se "glisser" de l'eau, des ions de petite taille, voire des bactéries ; on dit qu'ils sont adsorbés . Ces argiles sont relativement peu plastiques et peu gonflantes. Ce sont elles qui sont utilisées dans les "argiles vertes" pour cataplasmes ou autre.
La famille des Montmorillonites ou Smectites, elles aussi ont trois feuillets mais nettement plus écartés, ce qui leur permet d'adsober beaucoup d'ions de différentes tailles donnant ainsi une grande variété minéralogique. Ces argiles sont très plastiques (elles servent pour la céramique) et gonflantes. Du fait de leurs capacités d'adsorbtion, on les retrouve dans les plâtrages d'estomac ou dans la "terre de Sommières".
Enfin, les familles des Attapulgites et Sépiolites, plutôt fibreuses et assez rares.

Les limons, comme les sables et les graviers, sont des roches dites détritiques car elle proviennent de l'érosion d'autres roches situées à plus ou moins grandes distances. Elles peuvent être restées quasiment sur place (par exemple éboulis au pied d'une falaise), on parle alors de colluvions, ou avoir été transportées par l'eau sur des distances parfois très grandes (penser au Nil ou à l'Amazone) on parle alors d'alluvions et enfin par le vent (sables ou limons éolien, loess si de nature calcaire). Leur nature est donc très variable et dépend de leur provenance qui peut être multiple. Les roches détritiques ayant subi de long transport sont plutôt de nature siliceuse car le quartz, très dur et peu soluble, résiste bien au transport; le calcaire, tendre et soluble, disparaît assez rapidement. Les argiles et dans une moindre mesure les limons, étant donnée leur petirte taille, peuvent aller très loin (cf. les "poussières" du Sahara retrouvées en Amérique du sud).

Si l'on prend le cas de Pit 34, le substratum de sa commune est constitué par des formations détritiques dites "cailloutis villafranchiens" datant de la fin du Tertiaire et du début du Quaternanire. Il s'agit essentiellement de sables, graviers et galets principalement de quartzite (les éléments calcaires éventuellement présents ont été dissous) provenant des Alpes et déposés par un ancien couple Rhône/Durance. Ces cailloutis sont recouverts par une épaisseur variable (0 à 3-4 m) de colluvions/alluvions provenant des relièfs situés un peu plus au nord et dont la granulométrie est celle des limons. Ces reliefs sont exclusivement constitués par des calcaires et des marnes, ces dernières étant un mélange d'argile (en l'occurence ici des illites) et de calcaire à parts égales.
La terre à l'origine de son "béton" n'est donc pas du tout siliceuse mais uniquement calcaire avec un proportion plus ou moins importante d'illites d'où le colmatage rapide.

Donc les tests du boudin et du bocal donnent des indication granulométriques mais pas minéralogiques et donc ne permettent pas de détecter la présence ou l'absence de silice. Il faut les compléter par un test de pH.

Des connaissances sur la géologie et l'histoire géologique de vos région et lieu de résidence vous apporteront des renseignements complémentaires utiles.

Cordialement
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
dimanche 28 juin 2020 20:01:01
Très intéressante précision MP34.
Merci pour cet apport.

Pour imager un peu tout ça, voici 3 photos de la terre dont je parle :




Jean-loup - Est de Montpellier, orientation ouest-sud-ouest. 5km du littoral. Verrière froide l'hiver (Tmin -5°C), terrasse le reste de l'année
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
lundi 29 juin 2020 06:22:11
Toutes ces informations sont très intéressantes mais pour composer son mélange, il faut d'abord savoir : 1°) Pour quelles espèces et 2°) si c'est pour une culture en pot ou en pleine terre. Sur ce sujet, la généralité tue un peu la pertinence ...
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
lundi 29 juin 2020 11:10:24
> 1°) Pour quelles espèces
On parle ici du substrat 3 tiers dans un cas général

> 2°) si c'est pour une culture en pot ou en pleine terre
En pot

J'essaie de mettre en avant les risques liés au 3 tiers "en l'etat" au travers des problèmes que j'ai rencontré.

Jean-loup - Est de Montpellier, orientation ouest-sud-ouest. 5km du littoral. Verrière froide l'hiver (Tmin -5°C), terrasse le reste de l'année
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
lundi 29 juin 2020 11:35:46
Je viens de me rappeler qu'on en avait déjà parlé :

[www.cactuspro.com]

Phil - Serre adossée plein sud en Val d'Oise et hors gel. Température extérieure rarement sous -8°C.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
lundi 29 juin 2020 12:01:12
Jean-Loup, sur ton test du bocal, je ne distingue pas du tout les trois strates (sable, limon, argile) ou alors vaguement quelques grains de sable en bas. En tout cas, c'est beaucoup moins net que sur la photo de l'article très intéressant que tu as mis en lien. Tu en déduits quoi sur la nature de ton sol ?

Moi qui suis encore assez inexperimenté, j'ai quand même constaté que le substrat est essentiel et pas facile à équilibrer en fonction de sa terre. Par exemple, toutes mes plantes rempotées l'année dernière dans un mélange 3 tiers classique semblent végéter voire se ratatiner inexorablement. Ma terre est visiblement argileuse (je vérifierai quand même avec le test du bocal/boudin). J'utilise un sable de chantier, sans doute un peu trop fin. En tout cas, ce n'était pas assez drainant. Je les replante petit à petit dans un nouveau mélange ou j'ai remplacé le sable par de la pouzzolane de petit calibre. C'est beaucoup plus agréable à arroser, l'eau est absorbée immédiatement. Pour l'instant, les plantes on l'air d'apprécier. Certains se regonflent enfin. Mais je me demande si ce n'est pas un peu riche et si j'ai fait une erreur en ayant supprimé totalement le sable. (remarque de ggenries). Pour la suite de mes rempotages, je vais en rajouter.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
lundi 29 juin 2020 21:23:53
> Jean-Loup, sur ton test du bocal, je ne distingue pas du tout les trois strates (sable, limon, argile) ou alors vaguement quelques grains de sable en bas. En tout cas, c'est beaucoup moins net que sur la photo de l'article très intéressant que tu as mis en lien. Tu en déduits quoi sur la nature de ton sol ?

Moi non plus je ne distingue pas grand chose na na nere. Mais il y a une couche d'une dizaine de millimètres au dessus, et quand je remue légèrement le bocal elle se remélanger à l'eau très facilement. C'est très miscible. Pour moi ça c'est l'argile.
Le reste c'est du limon très fin ou du sable très fin. Le test du boudin conforte ce point, car le boudin est très friable.
Dans tous les cas ici l'important c'est que la majorité est composé de particules très fines, trop fines pour composer 1/3 du 3 tiers. Ça fait un ensemble trop lourd, pas assez drainant, et qui ne sèche pas assez vite.


> Je viens de me rappeler qu'on en avait déjà parlé :
[www.cactuspro.com]

Effectivement. Comme ici, ce qu'il en ressort c'est que le 3 tiers est généralement trop riche, et ne sèche pas assez vite.

Je vais faire une petite analyse, vous me corrigez si je dis des co****ies.

Notre substrat a les contraintes suivantes :
• Apporter des nutriments au cactus
• Évacuer le surplus d'eau rapidement
• Sécher en quelques jours (pour que le cactus ai le temps de boire mais que les racines ne pourrissent pas)

1)
Ces contraintes sont réalisés via trois constituants dans le 3 tiers traditionnel.
• Le terreau est nourrissant. Sa qualité peut varier, mais il sera toujours nourrissant.
• Le sable est drainant. Sa qualité peut varier également, mais il sera toujours drainant.
• La terre de jardin par contre ? Rien à voir avec le séchage. Et en plus, c'est une variable. Elle peut être drainante ou à l'inverse bloquer le passage de l'eau. On ne peut pas être sûr que la contrainte concernant le séchage soit respectée. Pour moi, une bonne partie du problème se situe là. Mauvaise solution technique.

Donc pour commencer à corriger le tir, je pense qu'il faut revenir aux contraintes de base. On pourrait présenter le 3 tiers sous cet angle plus fonctionnel :
• 1/3 de nourrissant
• 1/3 de drainant
• 1/3 de séchant
De cette façon, on comprend de suite ce que doit faire notre substrat.

2)
Il faut ensuite choisir les solutions techniques répondant à ces besoins. Se glisse ici une contrainte de plus.
L'utilité de ce substrat est d'être LE substrat passe-partout pour débutant. Facilement réalisable, avec des éléments accessibles. Le substrat "minimum" pour faire survivre les cactus courants, à mis chemin entre le terreau à cactus du commerce (à risque) et le substrat sur mesure des "experts" (quasi parfait). Que ce soit pour un citadin ou un campagnard, il faut que les éléments permettant de réaliser les 3 fonctions (nourrissant-drainant-séchant) soient accessibles.

On peut donc compléter ainsi :
• 1/3 de nourrissant (terreau et/ou terre de jardin)
• 1/3 de drainant (sable)
• 1/3 de séchant (pouzzolane et/ou ponce et/ou perlite)
De cette façon, on réalise facilement les 3 fonctions de base, avec des éléments accessibles par tous.

3)
Dernier point, l'environnement dans lequel est utilisé notre substrat. En extérieur, en intérieur, en Bretagne, sur la Côte d'Azur, orienté sud, orienté nord, protégé ou non des intempéries... La grande diversité de conditions de culture changera forcement le comportement du substrat. Même s'il s'adapte à beaucoup de cas, il faut s'assurer qu'il se comportera correctement in situ, là où sont cultivés les cactus. Avant l'utilisation en rempotage, il serait donc intéressante de faire un test à blanc.
Faire un mélange, remplir un pot, l'arroser et voir ce qui se passe. Est ce que l'eau rentre rapidement et s'évacue rapidement ? Est ce que le substrat sèche en 4 à 5 jours ? Si besoin corriger. Si l'eau ne descend pas assez vite, ajouter du drainant. Si le mélange ne sèche pas assez vite, alléger le substrat.


Avec ces 3 points, le débutant comprends le pourquoi, le comment, et a les clés pour composer lui même ses mélanges et aller plus loin clin d'oeil

Jean-loup - Est de Montpellier, orientation ouest-sud-ouest. 5km du littoral. Verrière froide l'hiver (Tmin -5°C), terrasse le reste de l'année
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
lundi 29 juin 2020 22:02:35
Un point important à souligner: bien varier la granulométrie des différents éléments employés pour que la substrat obtenu soit vraiment drainant. Plus c'est hétérogène, plus c'est efficace.
Fiche de membre Fiche de membre
Re: Terre de jardin et substrat, mésaventures
lundi 29 juin 2020 22:41:20
Est-il utile de drainer ? C’est pratique pour l’arrosage. Mais, l’essentiel est que le substrat sèche rapidement. Je m’avancerais à dire que ce qui draine bien sèche bien, en général. Mais, il pourrait y avoir des exceptions. C’est une question que je laisse aux physiciens.

Par ailleurs, je ne pense pas qu’il faille compliquer l’équation avec les conditions climatiques et l’exposition. Certes s’il fait chaud, l’évaporation sera plus rapide et on peut donc se permettre un mélange qui sèche moins vite mais on est dans le perfectionnement et pas dans le conseil pour débutant.

Et sur l’aspect nourrissant, il faut distinguer l’apport minéral et organique (terreau). Sur le premier, j’avoue ma grande ignorance : dans quoi la racine va puiser ? Le limon, l’argile, le sable ? Il y a des bonnes terres et des mauvaises. J’imagine qu’il vaut mieux en prendre de la bonne quitte à en mettre moins.
Auteur:

Votre adresse électronique:


Sujet:


Attention : votre message doit respecter la charte du forum du CF.

Pièces jointes:
  • Types de fichier autorisés : gif, jpg, png, doc, odt, xls, ods, txt, pdf, xlsx, docx, pptx, jpeg, mp4
  • La taille d'un fichier ne peut pas excéder 250 KB (Voyez ici comment réduire facilement la taille de vos photos)
  • L'ensemble des fichiers ne peut excéder 1.22 MB
  • 5 fichiers supplémentaires peuvent être joints à ce message

Mesure anti-SPAM :
Recopiez le code que vous voyez dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site. Si le code n'est pas clair, essayez de le deviner. Si vous faites erreur, une nouvelle image sera créée et vous pourrez essayer à nouveau.
Message: